Le projet éolien de l'Érable:

 

Créé en 2009, le Regroupement pour le développement durable des Appalaches estime nécessaire, légitime et vital de s’opposer fermement à l’implantation de mégaprojets éoliens industriels, tant sur le territoire de la MRC de l’Érable qu’à l’échelle des Appalaches.

 

 

 

Communiqué du 22 avril 2011

 
 

 

Projet éolien de L’Érable : le RDDA prépare la suite


Ste-Sophie, 22 avril 2011 : Plus d’une centaine de personnes ont répondu à l’invitation du Regroupement pour le développement durable des Appalaches (RDDA) lors d’une partie de sucre tenue dimanche dernier à Ste-Sophie d’Halifax dans la MRC de L’Érable. L’événement a permis d’amasser $2,500 qui ont été remis au RDDA pour la poursuite de ses activités.

« Malgré le décret du gouvernement beaucoup de citoyens demeurent convaincus que ce projet n’aurait jamais dû être autorisé, lésant une majorité de résidants au détriment d’une minorité de signataires dont plusieurs regrettent d’avoir apposé leur signature sur un premier contrat d’option. Les ministres Arcand et Lessard, en refusant de se présenter ici dans la région pour annoncer l’autorisation d’un aussi vaste chantier, ont fait la preuve qu’il s’agit d’un mauvais projet » d’affirmer M. Pierre Séguin, président du RDDA.

Quant aux options du RDDA maintenant que le projet a le feu vert du gouvernement, M. Séguin s’est montré tranchant : « Pas question de baisser les bras et de laisser passer une telle injustice, tous les recours légaux sont présentement envisagés. Pas question non plus de laisser le promoteur Enerfin bafouer les droits des résidants; nous allons prendre la défense des citoyens qui auraient à subir des dommages. Les dirigeants d’Enerfin sont venus d’Espagne pour rencontrer les représentants du gouvernement du Québec, ils ont payé une dizaine de lobbyistes pour influencer en leur faveur les élus municipaux et provinciaux, mais jamais ils n’ont daigné rencontrer la population et les médias locaux ! Ayant toujours nié tout impact négatif de leur projet sur les résidants, on ne peut certainement pas se fier à Enerfin ni à son comité de « suiveux » pour prendre la défense des citoyens non signataires de contrat; le RDDA sera présent pour veiller au grain. Finalement, de concert avec les Fédérations régionales de l’UPA Centre-du–Québec et Lotbinière-Mégantic, le RDDA exige l’enfouissement d’une éventuelle ligne de transmission aérienne supportée par 50 pylônes, épargnant ainsi le saccage des plus belles terres du Québec.»



 

Personne-ressource: Claude Charron,

Tél : 418 428-3355

Courriel : charron.claude@xplornet.ca