Le projet éolien de l'Érable:

 

Créé en 2009, le Regroupement pour le développement durable des Appalaches estime nécessaire, légitime et vital de s’opposer fermement à l’implantation de mégaprojets éoliens industriels, tant sur le territoire de la MRC de l’Érable qu’à l’échelle des Appalaches.

 

 

 

Communiqué du 27 janvier 2011

 
 

 

St-Ferdinand, 27 janvier 2011- Conflit éolien de L’Érable : la MRC reste sourde!

 


Dans la réunion houleuse des maires de la MRC de L’Érable tenue le 26 janvier, la trentaine de citoyens présents ont arboré fièrement la bannière « NON AUX ÉOLIENNES EN MILIEU HABITÉ » et ont exprimé leurs revendications face au projet éolien de L’Érable qui contamine leur vie depuis de nombreuses années.

D’entrée de jeu, Denis Bazin, citoyen de Ste-Sophie, a déposé les conclusions de la réunion de Ste-Sophie tenue le 12 septembre 2005 concernant un projet éolien en émergence : la centaine de citoyens présents avait alors rejeté le modèle industriel éolien craignant pour le bruit, la défiguration du paysage, la santé des résidents de même que pour la dévaluation de leurs propriétés! Ils n’étaient pas opposés à un petit projet communautaire à la condition que la communauté touche des redevances substantielles! Clermont Tardif était présent à cette rencontre et représentait alors la municipalité de St-Ferdinand. La suite est connue : la MRC n’a pas du tout tenu compte de la volonté de la population et le conseiller Tardif qui a mené le dossier éolien pour St-Ferdinand et participé à toutes les décisions de son conseil s’est « retrouvé » avec deux éoliennes sur ses terres!

La MRC a signifié au Regroupement pour le développement durable des Appalaches (RDDA) qu’elle n’entendait rien faire, advenant le projet éolien, contre la dépréciation des propriétés situées dans le parc éolien ou en bordure. Pire, la MRC nie les faits : pourtant, de nombreux experts immobiliers partout dans le monde expriment l’avis que des résidences se sont vendues à une fraction de leur prix à cause du parc éolien dans lesquelles elles se trouvent. Et nombreuses sont les résidences qui ne se vendent tout simplement pas!

« Qui ne contracte pas d'assurance contre le feu pour sa résidence? Qui ne contracte pas une assurance contre les dommages à son véhicule neuf? C'est une simple question de se protéger contre le risque de perte, c'est une simple question de bon sens » selon le président intérimaire du RDDA, Michel Vachon.

Les citoyens ont encore une fois rappelé aux élus leur obligation de représenter l’ensemble des citoyens. Ils leur ont reproché leur entêtement à défendre ce projet contre la volonté de la majorité de la population concernée, qui s’est prononcée en défaveur du projet lors d’un sondage effectué par Impact Recherche en août dernier. « Les citoyens des municipalités de Ste-Sophie et St-Ferdinand se sont prononcés à 44 % contre le projet éolien (pendant que 41 % y était favorable). Il est donc clair qu’il n’y a pas acceptabilité sociale! Le RDDA déplore une fois de plus l’incapacité des élus à prendre acte des plaintes des résidents et à faire quoi que ce soit pour démontrer la moindre compréhension » de conclure Michel Vachon.

 



Personne-ressource:

 

Yolland Leclerc

Tél : 418 428-9620